tronçonneuse

Choisir une tronçonneuse

 Faire du bois de chauffage pour l’hiver, élaguer les branches d’un arbre, ou même faire de la sculpture sur bois, tout cela nécessite des outils adaptés. Il existe différents types de tronçonneuses, dont la puissance, la prise en main et l’autonomie les destinent à des tâches particulières. Ce guide est là pour vous accompagne dans le choix d’une tronçonneuse adaptée à vos besoins.

La tronçonneuse la plus adaptée oui, mais pour quel usage ?

Du bois pour le feu ?

Pour cela une tronçonneuse électrique peut faire l’affaire si elle est suffisamment puissante. À moins d’utiliser une tronçonneuse à batterie, il faut prévoir une source d’électricité proche.

Elagage

Une tronçonneuse sur perche peut être utile pour ces travaux. Elle évite de monter sur une échelle ou de grimper à l’arbre pour atteindre la plupart des branches. Si malgré tout une partie de l’arbre à élaguer reste inaccessible, il faudra s’équiper d’un baudrier et d’une tronçonneuse élagueuse, utilisable d’une seule main.

Abattre un arbre

En fonction de la taille des arbres à abattre, la tronçonneuse sera plus ou moins puissante. À moins que ce soit des jeunes pousses, mieux vaut s’équiper d’un modèle thermique.

La motorisation

C’est la motorisation qui va déterminer la puissance de votre outil. De ce fait, ce sera la caractéristique principale à prendre en compte dans le choix d’une tronçonneuse.

Tronçonneuse électrique

Prévue pour des utilisations occasionnelles, une tronçonneuse électrique  est silencieuse, légère, et économique, puisqu’elle ne nécessite pas de carburant. De plus elle ne demande pas beaucoup d’entretien et démarrera du premier coup à chaque utilisation. Deux inconvénients : le fil peut gêner l’utilisateur dans ses mouvements et une prise de courant accessible est indispensable.

tronçonneuse Oregon Tronçonneuse à  batterie

Comme les modèles électriques avec fil, les tronçonneuses à batterie sont économiques et réclament peut d’entretien. De plus elles ont l’avantage d’être très maniables car elles n’ont pas les inconvénients du fil électrique. Le gain d’autonomie se paye en perte de maniabilité puisque le poids de la batterie s’ajoute à celui de l’outil.

Tronçonneuse thermique

Ce sont les modèles les plus puissants, prévus pour des gros travaux de coupe. Plus la cylindrée (cm3 ou cc) du moteur est élevée, plus vous pourrez effectuer des coupes importantes. Ces moteurs demandent plus d’entretiens que les modèles électriques. En fonction de vos besoins, demandez à un conseiller Mr Jardinage la motorisation la plus adaptée.

La taille du guide

La taille du guide dépend de la taille des arbres à couper. Les plus longs guides sont utiles pour l’abattage des grands arbres, mais peuvent être handicapant pour des petits travaux. En effet, ils ajoutent du poids et réduisent la maniabilité de l’outil.

Sur perche

Tout le monde n’est pas élagueur. Grimper en haut d’un arbre pour en couper les branches est un exercice difficile qui demande de l’entraînement. Pour un particulier, il est plus prudent de faire cela les deux pieds sur le plancher des vaches avec un perche. Comme pour les autres tronçonneuses, il existe des modèles électriques et thermiques, présentant les mêmes avantages et inconvénients.

Ergonomie

Il n’y a qu’une façon de tester l’ergonomie d’une tronçonneuse, c’est de la prendre en main. Avant l’achat, vérifiez son poids et son équilibre.
Note : une tronçonneuse se tient main gauche sur la poignée avant, main droite sur la poignée arrière. À l’heure actuelle il n’existe pas de modèle pour gaucher.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *